Le troisième couplet

 

Vidéo : sous-titrage de la bande son enregistrée après
l’action l’Internationale solo à Monaco
Durée de la bande de son : 
12:30

Performance: Le troisième couplet solo à Monaco
Performeur: YAO Qingmei
Date: le 16 Mars 2012
L’itinéraire: circuit du Grand Prix de Monaco
Lieu symbolique: Place du Casino 
La performance commence à 
12:30, au départ du circuit (Bd Albert 1er)

Participants et Témoins :
Jedrzej: Conducteur de la Voiture A, équipée d’un mégaphone sur le capot et d’un micro H4 caché.
Anne-Sophie: Conductrice de la Voiture B, équipée d’une caméra Go pro, suivant la voiture A
Agathe : Caméraman 
Fahd : Caméraman 
Subei: Caméraman

 

L’intervention le troisième couplet de l’Internationale solo à Monaco est considérée en tant qu’action très passive de ma part. Se greffant dans un corps d’une idéaliste obstinée, manifestant en solitaire, il est question sur l’art-action à la recherche de l’idéologie soi-disant post-communiste. Concernant l’impôt et la répartition de la richesse, le troisième couplet, dont les paroles sont soupçonnées d’être anarchistes pourtant très réelles, curieusement, n’a jamais été chanté lors des manifestations. Le chanter à Monaco, fameux paradis fiscal, révèle la réalité dissimulée de ce lieu où ses habitants n’ont jamais entendu cette chanson, tandis que l’action est elle-même absurde, ambitieuse et naïve face d’une réalité imposante.

 

Suite aux deux tours du circuit du Grand Prix formule F1, la voiture équipée du haut-parleur diffusant le chant s’est arrêtée devant la place de Casino. Cette action s’est vite terminée après l’intervention des deux policiers. La vidéo est un sous-titrage de l’enregistrement prévu d’une conversation inattendue. La discussion, armée des langages propre au milieu, ballote entre l’art et le politique, met le doigt sur leur fissure où se refugie l’artiste.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now